Thailande-Krabi
Voyager en solo

5 autres inconvénients à voyager seul

Dans un précédent article, j’ai exposé mes 3 inconvénients à voyager seul. En voici 5 autres auxquels on pourrait penser mais qui ne m’affectent pas particulièrement ou, en tout cas, pas encore :

Ne pas partager ses expériences, ses découvertes

On entend souvent parler de cet inconvénient, mais personnellement je ne voit pas où est le problème. Je trouve au contraire que mes souvenir sont plus marqués et que l’émerveillement est plus facile lorsque je suis seule.

Si je suis dans un endroit où les MMS ne sont pas chers ou que j’ai accès à internet, j’envoie une photo à mon copain de ce que je suis en train voir. Il m’est déjà arrivé aussi de créer un album photos sur Facebook à mon retour avec les plus belles photos que j’ai pu prendre. Enfin je montre toutes mes photos à mes parents et ma grand-mère à mon retour. Et ça me suffit.

Bien sûr, tous les souvenirs ne peuvent pas être partagés par de simples photos (ou vidéos) mais ils peuvent toujours être racontés.

Ressentir la solitude (négativement)

mer-thailande
.

Je n’ai encore jamais ressenti la solitude, en tout cas de façon négative, à voir si cela me posera problème dans un voyage plus long. C’est plutôt une solitude positive où l’on prends du temps pour soi.

Ça dépend des endroits, mais, en général, les gens vont facilement vers toi quand tu es seul (ça a peut-être un lien avec le fait que je sois une femme car ce ne sont que des hommes). Pourtant je suis plutôt du genre à rester dans mon coin, je ne vais jamais à la rencontre des gens. Si vous êtes un minimum sociable, vous ne devriez pas avoir de problème pour rencontrer du monde.

J’ai l’impression que les rencontres ce font plus facilement lorsqu’il n’y a pas la barrière de la langue. C’est en Martinique ou lors d’excursions entre français que j’ai le plus sociabilisé.

On peut également rencontrer des gens pendant les galères. Par exemple, alors que je m’étais perdue en voiture en Crête, un crétois m’a raccompagnée et m’a montré une jolie crique en chemin.

S’ennuyer lors de son voyage en solo

Il y a tellement à faire dans un autre pays ! Pour un court séjour, c’est difficile s’ennuyer, si on veut découvrir toute la région, le séjour est vite passé. Même seul sur une plage toute la journée on peut nager, lire, plonger avec un masque et un tuba, faire des mots croisés…

Après, il faut savoir que je suis particulièrement insensible à l’ennuis, je peux rester enfermée seule chez moi des jours durant sans jamais trouver le temps long. Je sais qu’il y a des gens qui s’ennuient vite lorsqu’il sont seuls, à ce moment là, se référer au paragraphe précédent.

Difficultés pour se prendre en photo

Madère
.

De toute façon je n’aime pas trop me voir en photo, je préfère un beau paysage sans personne. Je n’ai jamais testé, mais pourquoi pas la perche à selfie, un trépied ou bien demander à quelqu’un de vous prendre en photo?

Risques de se faire agresser

Il ne m’est jamais arrivé de me faire agresser et je ne m’en suis jamais trop inquiété non plus. Il faut dire que je ne suis jamais allée dans des endroits dangereux. Je m’inquiète plus pour ma sécurité chez moi, en Île-de-France (bien qu’il ne me soit jamais rien arrivé non plus).

Néanmoins, à plusieurs reprises, j’ai eu affaire avec des dragueurs très insistants, ce qui ne m’arrive jamais en France.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de recevoir gratuitement le livre numérique "Voyager plus, dépenser moins"