Île Maurice

Flop 5 des activités à l’île Maurice

Les activités à faire à l’Île Maurice sont nombreuses et variées. Certaines sont géniales, d’autres moins. Voici la liste des activités que j’ai le moins aimées à Maurice, de la moins pire à la pire. Heureusement, celle-ci est plus courte que mon top des activités à l’île Maurice !

Manger un “bol renversé”

bol renversé

Beaucoup de spécialités mauriciennes sont très bonnes : mine frit, riz frit, samousas… Mais le bol renversé, je n’ai pas du tout aimé. C’est gluant, un peu comme si on mangeait des haricots blancs. Il s’agit de riz et de légumes donc à priori rien de mauvais si, comme moi, on aime le riz et les légumes. Mais là, j’ai vraiment eu du mal à le manger. Je n’ai même pas fini mon assiette, ce qui ne m’arrive jamais en temps normal.

Je ne suis pas difficile et c’est extrêmement rare que je n’aime pas un plat. Si vous avez déjà mangé cette spécialité, ça m’intéresserais de connaitre votre avis en commentaire.

Acheter des souvenirs au marché de Port-Louis

A l’île Maurice la vie est globalement moins chère qu’en France. Sauf lorsqu’il s’agit de produits à destination des touristes.

Au marché de Port-Louis par exemple, il faut bien négocier les prix (ce que je ne sais pas faire).

On peut acheter, entre autres, des boites de sachets de thé à 200 roupies, soit 5 euros. Ce qui est bien plus chers qu’en France ! En général, le thé au gingembre a beaucoup de goût. Là, c’était à peine plus goûtu que de l’eau pure.

Se détendre ou faire du snorkeling à la plage de Grand Baie ou de Pereybère

Pereybère
Plage de Pereybère

Si vous êtes une femme seule et que vous voulez rester seule, je vous déconseille les plages de Grand Baie et de Pereybère.

Vous ne pourrez pas rester plus de quelques minutes allongée sur votre serviette sans qu’un homme ne vienne engager la conversation avec vous. De vrais repères de dragueurs.

Préférez La Cuvette, située entre ces deux plages ou Mont Choisy pour être plus tranquille.

Ou mieux, préférez les plages du sud du pays (en particulier Pointe d’Esny et Morne Barbant). Personnellement, je les trouve plus belles et lorsque j’y étais, l’eau était beaucoup plus claire que dans le Nord.

Pour le snorkeling, il n’y a pas photo. Très peu de coraux et très peu de poissons avec une eau un peu trouble dans le Nord ; eau translucide, coraux et poissons colorés dans le Sud.

Faire de la tyrolienne à la Vallée des 23 couleurs

terre des 23 couleurs

Le parc des 23 couleurs est le plus gros attrape-touristes de l’île (avec Casela sûrement mais je n’ai pas testé). Il ne faut pas confondre avec Chamarel et sa terre des 7 couleurs.

Le parc en lui-même n’a vraiment aucun intérêt. Vous y trouverez deux petites cascades pas terribles par rapport à celle de Chamarel, des paons enfermés dans une cage et une imitation ratée de la terre des 7 couleurs.

Pourtant, il vous sera demandé 350 roupies pour y rentrer, soit environ 9 €.

Ensuite, plusieurs activités vous seront proposées comme des tyroliennes, du quad ou la traversée d’un pont suspendu. Celles-ci sont ultra chères.

J’ai choisi de faire la plus longue tyrolienne de 1,5 km. 1 900 roupies, soit 49 € pour quelques secondes de plaisir seulement ! Même si c’est l’une des plus grandes tyroliennes du monde, on a à peine le temps d’apprécier. J’aurais voulu tester la traversée du pont suspendu également, mais ça commençait à faire vraiment chers.

Nager avec les dauphins

nage avec les dauphins

Ou plutôt gigoter avec les touristes. A Flic-en-Flac, de nombreux kiosques d’excursions vous proposerons la journée “nage avec les dauphins – barbecue sur l’île aux Bénitiers”.

Nager avec les dauphins est le rêve de tous les enfants (et plus grands) ! C’est donc sans hésiter que je m’inscris à cette excursion.

Le bateau vous enverra assez tôt le matin à la Rivière Noire. Vous y verrez un attroupement de bateaux déjà sur place. Si vous voulez juste voir des dauphins, pas de soucis, il y en a. Pour nager avec eux, c’est autre chose.

Dès que votre guide apercevra des dauphins, il naviguera vers eux (tout comme la vingtaine de bateaux aux alentours). Là, vous vous préparez à sauter avec votre masque et votre tuba. “Go go go !” C’est le signal pour aller dans l’eau. Si vous n’êtes pas le premier à sauter, vous pouvez attendre un moment avant d’être dans l’eau. Les dauphins seront déjà bien loin.

Même en étant la première à sauter, je n’ai strictement pas vu de dauphin sous l’eau. Pourtant le guide nous a fait sauter dans l’eau au moins cinq fois. A chaque fois la même chose, on saute, on se demande où sont les dauphins, le guide nous dit de regarder sous l’eau (dans quelle direction ??) et on ne voit rien à part plein de touristes qui gigotent de partout.

Grosse déception. Heureusement, le reste de la journée sur l’île aux Bénitiers relève un peu le niveau même si ça ne vaut pas l’excursion à l’île aux Cerfs.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage

2 commentaires

  • Chrissand Voyage

    De ces points de vue là , ça donne vraiment pas envie d’aller à Maurice. C’est bien trop touristique 🙁
    Ca me rappelle quelques lieux du Costa Rica où on parle anglais et on paye en dollars. Bien dommage.

    • Katell

      Mon article sur les activités à faire à l’Île Maurice est deux fois plus long que celui-ci, il y a des choses biens à voir et à faire aussi ! Mais c’est sûr que Maurice est une destination très touristique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de recevoir gratuitement le livre numérique "Voyager plus, dépenser moins"