activités à l'Île Maurice
Destination,  Île Maurice

Les 9 activités IMMANQUABLES à l’île Maurice

Si vous vous demandez quelle sont les choses à faire à l’île Maurice, voici la liste de mes activités préférées lors de mon séjour sur île. Les immanquables qui m’ont laissé des souvenirs inoubliables.

Snorkeling à la Pointe d’Esny

Pointe d'Esny
Plage de la Pointe d’Esny

A Blue Bay, le snorkeling (plongée avec masque et tuba) est magnifique, mais il faut obligatoirement prendre un bateau pour en profiter.

Sur la gauche de la plage, continuez par le sable pour atteindre la Pointe d’Esny. C’est une plage longue de 2 km bordée par de nombreuses propriétés privées. On peut y accéder seulement par les 2 extrémités de la plage : par Blue Bay ou par un petit chemin caché entre deux propriétés.

Bien que la plage soit privée, rien ne nous empêche d’y aller. En effet, à l’île Maurice, la partie entre la mer et le niveau maximal où la mer monte est publique. Donc, en longeant la mer, il est toujours possible de passer par une plage privée.

Pour poser sa serviette, soit vous restez sur le sable mouillé près de la mer, soit vous trouvez un endroit tranquille où vous ne dérangerez pas les gens de la propriété qui se trouve derrière vous.

Que vous veniez de Blue Bay ou de l’autre extrémité, la Pointe d’Esny est très différente. Vers Blue Bay, la mer est moins agitée, il y a moins de vent, c’est propice au snorkeling.

De l’autre côté, c’est très bien pour le kite-surf.

Le cadre est idyllique. Au loin, on entend les vagues se casser sur la barrière de corail. L’eau est translucide et d’un très beau bleu. Si à la place des propriétés, il y avait des cocotiers, la plage de la Pointe d’Esny aurait été un vrai paradis.

Proche de Blue Bay, les fonds marins sont superbes pour le snorkeling. Vous y verrez de nombreux poissons colorés et coraux.

Prendre le bus local

bus île Maurice
Bus pour aller à Blue Bay

C’est le moyen le moins chers pour se déplacer à l’île Maurice. Pour moins d’un euros, vous pouvez vous rendre à de nombreux endroits… si vous êtes patient et pas pressé !

Vous serez sûrement le seul touriste du véhicule (encore que ça dépend des lignes).

Ce sont de vieux bus pas toujours très confortables surtout lorsque vous êtes serrés à trois sur la banquette. Ou pire, debout au milieu du bus qui n’est pas très stable (mais ça ne m’est jamais arrivé).

Il n’empêche que, dans ces bus, je m’y sentais bien.

Excursion en speed boat dans les îles du Sud Est

île au phare
île au Phare

A partir de Blue Bay, vous prendrez un bateau accompagné d’une dizaine de touristes.

D’abord vous irez faire du snorkeling dans le parc marin de Blue Bay avec un bateau à fond de verre. Le meilleur snorkeling que j’ai pu faire à l’Île Maurice.

Vous monterez ensuite sur un speed boat direction une épave de bateau au niveau de la barrière de corail (pas de plongée ici).

Puis, vous irez sur l’île aux Fouquets aussi appelée l’île au Phare. Comme son nom l’indique, il y a un vieux phare. Cependant, il est bien trop abîmé pour y grimper. J’ai adoré cette île car on voit bien la démarcation entre la mer agitée avant la barrière de corail et la mer calme après.

Le speed boat passe ensuite à la vitesse supérieure pour rejoindre l’île aux Cerfs. Alcool à volonté, musique à fond, soleil et mer translucide, on est plutôt bien à bord ! Vous irez d’abord voir une cascade (sans grand intérêt) où vous pourrez y apercevoir des singes.

Vous pique-niquerez sur l’île aux Cerfs. Langouste, poisson, poulet et banane flambée. J’ai du faire une exception pour mon végétarisme ! L’endroit où l’on pique-nique n’est pas sublime par rapport aux autres coins de l’île aux Cerfs. Malheureusement on perd un peu de temps là bas.

On remonte ensuite dans le speed boat pour aller à un autre endroit de l’île beaucoup plus paradisiaque. Cependant, on n’y reste pas très longtemps.

Avant de rentrer, on fait un arrêt sur l’île aux Aigrettes. On reste seulement sur le sable car l’île en elle-même est interdite au public sans guide.

La journée a coûté chers (65 € environ) mais j’ai passé un super moment !

Dans le même genre, vous avez aussi le tour en bateau dans les îles du Nord. Je ne l’ai pas mis dans le top car ça ressemble au tour des îles du Sud en moins bien (mais en moins chers aussi !). Ça reste une activité à faire si vous passez dans le Nord de l’île Maurice !

Une journée à l’île aux Cerfs

Île aux Cerfs
Là où j’ai pique-niqué à l’Île aux Cerfs

Lors de mon excursion en speed boat, j’ai eu un gros coup de cœur pour l’île au Cerf. Cependant, nous y sommes restés trop peu de temps. J’ai donc décidé de m’y rendre par moi-même un autre jour.

Cette île est vraiment paradisiaque. Beaucoup diront qu’elle est trop touristique. C’est peut-être vrai à l’endroit où le bateau vous dépose mais l’île est assez grande ! Avec des plages sur au moins la moitié du contour, vous trouverez facilement un endroit tranquille.

N’hésitez pas à traverser l’eau qui sépare les deux parties de l’île, vous aurez seulement de l’eau jusqu’au genou. Je trouve cette deuxième partie de l’île un peu moins jolie mais si vous restez la journée à l’île aux Cerfs, vous aurez le temps d’aller y faire un tour. Elle est plus tranquille.

Les plages de l’île aux Cerfs sont de loin les plus paradisiaques que j’ai pu voir à Maurice.

Par contre, bien que l’eau soit translucide, je n’ai pas trouvé grand chose d’intéressant à voir avec mon masque et mon tuba.

Pour me rendre par moi-même sur l’île aux Cerfs, j’ai d’abord pris le bus n°18 à Mahébourg jusqu’à Centre-Flacq. J’ai du payer un peu moins d’un euro. Il s’agit du terminus donc pas de problème pour trouver où s’arrêter. Puis, j’ai pris le bus n°55 jusqu’à Trou d’eau Douce, pour quelques centimes d’euros. Précisez bien au chauffeur du bus que vous voulez vous rendre sur l’île aux Cerfs. Enfin, j’ai pris un bateau pour 500 roupies l’aller-retour, soit environ 12 €. On convient avec le conducteur du bateau de l’heure de retour. Pour moi, 15h30.

Au final, je suis partie à moins de 8h de l’hôtel pour arriver à presque 11h sur l’île aux Cerfs. C’est toute une expédition pour s’y rendre en transports en commun !

Presque 5h sur l’île, c’est déjà suffisant pour y faire le tour et profiter de la plage.

Visite guidée de l’île aux Aigrettes

Tortue à l’île aux Aigrettes
Tortue géante à l’île aux Aigrettes

L’île aux aigrettes se situe en face de Mahébourg. C’est une réserve naturelle préservée par la Mauritian Wildlife Foundation.

La visite incluant le transfert en bateau coûte 800 roupies (20 €). C’est un peu chers pour 1h30 de visite mais vous y apprendrez plein de choses. La guide était vraiment passionnée (parfois même un peu trop concernant les oiseaux 😉 ). Vous y verrez de grosses tortues, des chauve-souris en cage, des lézards, plusieurs espèces d’oiseaux et de nombreux végétaux.

Vous en apprendrez beaucoup sur la préservation des espèces, le comportement des animaux et végétaux et l’histoire de l’île Maurice.

Pour réserver, l’hôtel a appelé pour moi quelques heures avant.

Le tour du Sud en taxi

singes gorges de la Rivière Noire
Vue sur les gorges de la Rivière Noire

Le nombre de lieux à visiter est beaucoup plus important dans le Sud que dans le Nord de l’île Maurice.

Le bus ne passe pas à tous les endroits, notamment aux gorges de la Rivière Noire.

Avec un taxi, vous pourrez aller à tous les lieux touristiques du Sud en une seule journée : le lac sacré (Grand Bassin), la vue sur les gorges de la rivière noire (magnifique !), la terre des 7 couleurs, la cascade de Chamarel, la plage de Gris Gris, les plantations de thé.

Tous ces lieux sont à faire. Le mieux est de trouver un taxi pouvant faire tout ça en une journée.

Souvent, les stands d’excursions proposent deux excursions en taxi dans le Sud. Si possible, essayez de fusionner les deux (en enlevant le parc aux crocodiles par exemple).

J’ai fais un premier tour du Sud lorsque j’ai quitté mon hôtel de Mahébourg pour aller à Flic-en-Flac. A part Gris Gris, j’ai pu tout voir ce que je voulais.

J’ai donc pris un deuxième tour du Sud pour faire Gris Gris, la tyrolienne au parc des 23 couleurs (mauvaise idée) et le cratère de trou aux Cerfs (un peu moins au Sud).

Je me suis plutôt mal débrouillée financièrement mais j’ai pu voir et faire tout ce que je voulais. Ça m’a coûté chers étant donné que j’étais seule.

A Grand Baie, un stand d’excursions proposait des tours du Sud en groupe (donc beaucoup moins chers si l’on est seul). Cependant, je n’ai pas vu cette proposition lorsque j’étais à Mahébourg ou à Flic-en-Flac.

Randonnée au Morne Barbant

randonnée Morne Brabant
Vue du Morne Brabant. Première partie de la randonnée

Plusieurs randonnées sont possibles à l’île Maurice. Celle du Morne Barbant est la plus connue. C’est la seule que j’ai faite lors de mon séjour.

Elle est composée de deux parties. La première est tout public. Il s’agit d’un chemin assez large qui monte de façon plutôt raide.

Pour la deuxième partie, un guide est nécessaire. L’ascension est beaucoup plus raide. Je ne l’ai pas fait, je me suis arrêtée à la première partie. Au pied de la deuxième partie de la randonnée, je voyais les personnes grimper comme si c’était de l’escalade. Je n’aurais jamais pu le faire. J’étais déjà bien fatiguée après la première partie de la randonnée.

A l’endroit où je me suis arrêtée, la vue sur le lagon et les montagnes est déjà magnifique.

Pour accéder au Morne, j’ai pris un des bus à Flic-en-Flac s’arrêtant à Flic-en-Flac junction aussi appelé “Cascavelle”. Ensuite, j’ai pris le bus n°5 en précisant bien au chauffeur que je souhaitais aller au Morne. De l’arrêt de bus, il faut marcher un bon kilomètre sur la droite (un très joli paysage), vers la plage du Morne avant de tomber sur le départ de la randonnée.

Snorkeling à la plage du Morne

Morne Brabant
Le Morne Brabant près de l’arrêt de bus. Il faut encore marcher pour atteindre la plage !

Au Morne, il y a aussi une très grande et jolie plage. Celle-ci est bordée d’hôtels. Donc, comme pour la pointe d’Esny, il faut longer la mer.

J’avais décidé de faire tout le tour de la plage et de prendre un bus à l’autre bout. Très mauvaise idée, il y avait une bonne dizaine de kilomètres ! (J’ai fini par prendre un taxi pour rejoindre l’arrêt de bus).

Sur le chemin, je me suis arrêtée me baigner à un endroit où je voyais des nageurs avec un masque et un tuba. J’ai été très surprise par la quantité de poissons et de coraux. Ça valait la Pointe d’Esny !

Saut en parachute à Rivière du Rempart

saut en parachute Île Maurice
Avion pour le saut en parachute

Le saut en parachute, un classique sur une liste de choses à faire avant de mourir !

Une des rares activités que j’ai appréciée au Nord de l’île (avec le tour en catamaran dans les îles du Nord).

Attention cependant, car c’est une activité très chère ! Je ne sais pas exactement combien ça m’a coûté, je dirais entre 350 et 400 € tout compris (l’avance d’argent, le bus, les 3 coups de téléphone hors forfait, le paiement et la majoration paiement en carte bancaire). Je pense que j’aurais pu payer un peu moins chers en réservant à partir du stand d’excursions à côté de mon hôtel et pas en écoutant et en suivant un mec bizarre rencontré sur la plage.

Évitez les jours de pluie, mon saut a failli être annulé à cause des averses.

Après avoir écouté les consignes, vous vous installez dans un petit avion avec votre instructeur, un autre touriste et son instructeur.

Vous volez pendant une vingtaine de minutes pour atteindre une hauteur suffisante. La vue est très belle.

Ensuite vous sautez accompagné de votre instructeur. C’est le moment où l’on saute qui m’a le plus impressionné. Après, ça va aller très vite. Rapidement, votre instructeur va ouvrir le parachute et vous pourrez profiter encore du paysage et de la sensation de voler.

Assez court pour le prix. Je ne pense pas que niveau qualité/prix ça soit génial, mais c’est à faire une fois dans sa vie. Alors autant le faire avec le beau paysage de l’Île Maurice !

J’espère que tout ça vous a donné des idées d’activités à faire lors de votre prochain séjour à l’île Maurice ! Ou mieux, que ça vous a donné envie de partir à l’Île Maurice !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de recevoir gratuitement le livre numérique "Voyager plus, dépenser moins"