voyager pas chers Maurice
Île Maurice,  Voyager moins chers

Voyager moins cher : L’exemple de l’île Maurice

Quand on pense à l’Île Maurice, on s’imagine l’hôtel de luxe 5 étoiles au bord de la mer. Pourtant cette destination n’est pas réservée qu’aux riches et aux jeunes mariés ayant dépensé toutes leurs économies dans leur voyage de noce. Voyager moins cher à l’Île Maurice est possible.

La vie est moins chère qu’en France mais il y a quand même quelques pièges à éviter.

Pour ce qui est de l’avion et de l’hôtel, je me suis plutôt bien débrouillée financièrement : 1000 € les trois semaines à l’île Maurice. Par contre niveau dépenses sur place, j’aurai pu dépenser beaucoup moins !

Maintenant je sais comment j’aurais dû m’y prendre pour économiser à l’île Maurice. Je vais vous faire part de mes erreurs financières sur place mais aussi de mes réussites.

Voici la liste de ce que j’aurais aimé savoir avant d’y aller pour ne pas perdre de l’argent.

L’avion pas cher avec Saudia

Avion Saudia

Pour réserver l’avion, j’ai comparé les prix sur un comparateur de vol, probablement skyscanner ou kayak, plusieurs mois à l’avance. Il est apparu que Saudia Airlines, la compagnie de l’Arabie Saoudite était de loin la compagnie la moins chère : 500 € l’aller-retour alors que toutes les autres étaient à plus de 1000 € !!!

Après est-ce-que c’est très éthique de passer par cette compagnie…

Se loger pas cher dans des Hostels

Pour réserver les hôtels, je suis passée par booking.com. Les trois hôtels étaient correctes, bien placés et vraiment pas chers : environ 150 € les 7 nuits chacun.

Lorsque je voyage seule, j’accorde une grande importance au prix des logements pour choisir la destination. En effet, le prix n’est pas divisé par deux ou plus.

Mon hostel à Mahébourg

J’ai deux critères principaux lorsque je choisi mes hôtels une fois que j’ai la destination en tête : le prix et la localisation. Tout le reste m’importe peu (le wifi gratuit c’est pratique tout de même 😉 ).

Pour ma première semaine à Mahébourg, j’ai logé à l’Orient GuestHouse.

Cette auberge est située très près du départ des bus mais loin de la plage. Le début de la Pointe d’Esny est à 4 km et Blue Bay à 6 km. On ne peut pas tout avoir ! Un bus direct dessert ces plages mais on peut parfois l’attendre longtemps et aller plus vite à pied ! Si bien que c’est ce que j’ai fini par faire.

Six km à pied dont deux par la plage de la Pointe d’Esny, c’est long mais largement faisable.

Cet hôtel possède une cuisine commune équipée avec une source d’eau potable. Pour capter internet, il faut obligatoirement aller au dernier étage, dans une salle commune.

Mon hostel à Flic-en-Flac

Pour ma deuxième semaine, j’ai logé à Flic-en-Flac à l’Auberge Paille-en-queue. Le prix est légèrement plus élevé que l’Orient GuestHouse. Elle est située près de la plage de Flic-en-Flac (moins d’un kilomètre) mais pas assez proche pour se sentir en sécurité en rentrant de la plage le soir, lorsqu’il fait nuit (le soleil se couche à 18h20).

Cette partie de la plage possède un spot de snorkeling et est assez animée.

Un autre point positif de cette auberge est sa piscine.

Là aussi, on trouve une cuisine commune et une source d’eau potable (près de la piscine).

Par contre, la salle de bain est partagée avec une autre chambre (ce qui ne m’a pas posé de problème) et la connexion internet n’est pas terrible. Demandez la prise wifi pour capter internet dans votre chambre.

Mon appartement à Grand Baie

Pour ma troisième semaine, j’ai logé à Grand Baie au Dookee House. Ce sont des appartements situés près de la plage de Grand Baie et d’un centre commercial.

Comme au départ j’étais logée dans un appartement bien trop grand pour moi, j’ai été déplacée au bout de deux nuits.

Dans le premier appartement, il faisait frais mais je ne captais pas du tout internet.

Dans le deuxième, il faisait très chaud et comme je laissais toutes les fenêtres tout le temps ouvertes, il y avait toute sorte de bébêtes : une araignée, des fourmilles (qui sont apparues soudainement lorsque j’ai écrasé l’araignée puis disparues le lendemain tout comme le cadavre de l’araignée), des lézards, des cafards,… mais je captais bien internet (et ça c’est l’essentiel !!).

Astuces pour manger moins cher

Cuisiner soit-même

J’ai beaucoup mangé de pâtes au beurre (y compris au petit-déjeuner).

Manger au restaurant tous les jours est très coûteux. Préférez un logement avec une cuisine pour cuisiner vous-même, même des choses très simples.

Les pâtes et le beurre ne sont pas les produits les moins chers à l’Île Maurice étant donné qu’ils ont été importés. Le mieux est d’acheter des produits locaux.

Manger des samoussas

Pour manger un repas à moins d’un euros, achetez des samoussas aux snacks situés derrière les plages.

Faire bouillir l’eau pour qu’elle devienne potable

Si vous n’avez pas accès à une source d’eau potable, vous pouvez faire bouillir l’eau soit dans une casserole, soit dans une bouilloire. Il faut attendre ensuite qu’elle refroidisse !

Des excursions pas chères

Excursions en groupe pour le tour du Sud

Terre des 7 couleurs
Terre des 7 couleurs

Le tour du Sud de l’Île Maurice en taxi est un incontournable. Cependant, si vous êtes seul, cela peut revenir cher (environ 60 € + le prix des entrées).

A Flic-en-Flac, je n’ai pas vu d’agence d’excursion proposer des tours du Sud en groupe.

Mais à Grand Baie, si. A même pas 8 €. Par contre je n’ai pas testé, je ne sais pas ce que ça vaut.

Eviter la Vallée des 23 couleurs et Casela

Cascade au parc des 23 couleurs
Cascade à la Vallée des 23 couleurs

A l’ile Maurice, on trouve deux parcs ultra chers “usine à touriste” : la Vallée des 23 couleurs et Casela.

J’ai fais la Vallée des 23 couleurs. Le parc en lui-même n’a aucun intérêt. Il faut tout de même payer 9 € pour entrer.

J’ai fait la tyrolienne de 1,5 km pour 49 €. Ça ne vaut clairement pas son prix. A faire si pour vous l’argent n’est vraiment pas un problème car ça reste une expérience.

Je ne suis pas allée à Casela. L’entrée, est encore plus chère : 22 €.
Là-bas, on peut marcher avec des félins. Je m’interroge sur le traitement de ceux-ci.

Ne pas faire confiance au personnel de l’hôtel pour les excursions et taxis

Dans mes deux premiers logements, le personnel me conseillaient une seule compagnie pour les excursions et les taxis. Ne leur faites pas confiance là dessus : c’était à chaque fois les pires rapports qualité/prix.

Les meilleures excursions et les taxis les plus sympas et les moins chers étaient toujours ceux qui ne m’ont pas été conseillés par l’hôtel.

Ils ont probablement dû passer un accord avec eux.

Par contre, vous pouvez leur faire confiance pour le reste, par exemple les bus à prendre.

25 € la journée entière dans les îles du Nord

Îles du Nord

J’ai fait 3 excursions en bateau pendant mon séjour à l’Île Maurice. La première, pour aller à l’île aux Cerfs en speed boat, m’a coûté 65 €. Elle valait son prix, c’était génial. La deuxième, pour aller à l’île aux Bénitiers m’a coûté 40 €. Moins bien que la première, elle vaut aussi son prix.

La troisième, pour aller dans les îles du Nord, m’a coûté 25 €. Contrairement aux deux premières excursions, j’ai bénéficié d’une “promotion”. J’étais celle qui a payé le moins cher de tout le catamaran.

La veille au soir, alors que j’étais sur la plage de Grand Baie, l’organisateur est venu me voir pour me proposer l’excursion. Je n’ai même pas eu à négocier pour la baisse de prix. Le fait que j’étais une jeune femme devait aussi y être pour quelque chose.

Si possible, préférez réserver votre excursion au dernier moment en attentant que ce soit l’organisateur qui vienne vous trouver.

Se déplacer moins cher

Les bus

bus île Maurice
Bus pour Blue Bay

A moins d’un euros le trajet, se déplacer en bus est vraiment bon marché.

Les bus passent environ toutes les 30 minutes (ça dépend des lignes) et desservent la plupart des communes de l’île.

Les trajets peuvent cependant être très longs, bien plus qu’en taxi. De plus, si le bus est bondé, on n’est pas toujours assis confortablement (voire pas assis du tout).

Dans chaque bus, il y a un chauffeur et quelqu’un (de physionomiste ayant une bonne mémoire) pour prendre l’argent. Parfois il y a un contrôleur, donc gardez bien vos tickets !

Si vous n’allez pas jusqu’au terminus, n’hésitez pas à dire où vous devez vous arrêter.

Profiter d’un trajet Flic-en-Flac – Grand Baie pour faire le tour du Nord

Eglise de Cap Malheureux
Eglise de Cap Malheureux

Lorsque je suis partie de Mahébourg pour rejoindre mon hôtel à Flic-en-Flac, j’en ai profité pour faire le tour du Sud en taxi. Cependant, ce n’était pas forcément rentable étant donné que je n’ai pas fais la boucle complète du parcours.

Pour rejoindre Grand Baie à partir de Flic-en-Flac, j’en ai profité pour faire le tour du Nord en taxi. Là c’était rentable. J’ai pu voir tout ce qui était proposé dans le tour du Nord en économisant un trajet Flic-en-Flac – Grand Baie en taxi.

Se déplacer à pied

Pour certains trajets comme Mahébourg – Pointe d’Esny ou Grand Baie – Pereybère, je n’avais pas toujours la patience d’attendre le bus.

Se déplacer à pied permet de mieux profiter de l’environnement (je n’aurais jamais vu ces chatons si j’avais pris le bus).

Chatons à Grand Baie
Chatons entre Pereybère et Grand Baie

Attention cependant à la circulation, il n’y a pas toujours de trottoirs.

Payer ses souvenirs moins cher

Attention aux arnaques, certains marchands voudront vous faire payer des souvenirs ou même de la nourriture bien plus chers que leur prix normal.

Parfois même bien plus chers qu’en France.

Ayez toujours l’équivalent en euros en tête et marchandez.

Penser aux activités gratuites

Le Morne Brabant

La plus grande attraction touristique de l’Île Maurice reste ses plages paradisiaques.

Même ses plages privées restent accessibles en longeant la mer (rien n’est privé entre la mer et le niveau maximal de la marée). La farniente et le snorkeling sont des activités gratuites à ne pas se priver !

N’oubliez pas également les randonnées. La première partie de la randonnée au Morne Brabant peut se faire gratuitement sans guide.

Et vous, quelles sont vos astuces pour voyager moins cher ?

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de recevoir gratuitement le livre numérique "Voyager plus, dépenser moins"