hublot
Mieux supporter les transports

5 façons de s’occuper dans un avion

Si vous êtes impatient, un vol, qu’il soit long-courrier ou non, est un supplice. Après avoir attendu plusieurs heures à l’aéroport, il faut encore trouver comment ne pas s’ennuyer pendant le vol. Heureusement, les activités possibles pour s’occuper dans un avion ne manquent pas.

Le moyen le plus simple pour ne pas s’ennuyer dans un avion : dormir !

Encore faut-il réussir à s’endormir ! Ce n’est pas aussi simple pour tout le monde, surtout si vous avez peur en avion.

Lors de vols longs courriers, il vous sera fournis une couverture, un oreiller, des bouchons d’oreilles et un masque pour dormir. Je vous conseille d’apporter vos propres bouchons d’oreilles et et votre propre masque si vous êtes sensible à la lumière ou au bruit. Je trouve que ceux fournis ne sont pas très efficaces.

Quelques astuces permettent de facilité l’endormissement.

D’une part, l’emplacement dans l’avion a son importance. Installez-vous de préférence près du hublot pour pouvoir vous appuyer sur celui-ci. Mettez-vous du bon coté, c’est-à-dire, si vous avez l’habitude dormir sur le côté gauche dans votre lit, allez du côté gauche de l’avion. Évitez les places du fond, près des toilettes.

D’autre part, ne négligez pas le confort. Évitez d’être trop encombré avec vos affaires. Prenez le nécessaire et mettez le reste dans les emplacement au-dessus des sièges. Mettez des vêtements confortables et enlevez vos chaussures si besoin.

Souvent notre tête qui tombe en avant nous réveille. Une astuce que j’ai trouvée sur internet et que je n’ai pas encore testée est de porter le coussin en forme de U à l’envers pour tenir le menton. Peut-être que cela m’aidera car, pour le moment, je n’ai jamais réussi à dormir plus de quelques secondes à la suite dans un avion.

Certaines personnes prennent des somnifères mais je ne préfère pas essayer. Il parait qu’ils favorisent la formation de caillots sanguins.

Si comme moi, vous êtes insomniaque dans les transports, choisissez une autre activité parmi celles qui vont suivre.

Utiliser l’écran tactile

écran tactile
.

Dans la plupart des vols longs courriers, un écran tactile est intégré au siège devant vous. Vous y trouverez entre autres, des films, des musiques, des épisodes de séries ou des émissions de télé, des jeux et des informations sur le vol. Les écouteurs sont toujours fournis.

Beaucoup de films sont sortis l’année précédente. Cela permet de rattraper votre retard dans le visionnage de films récents si vous n’êtes pas souvent allé au cinéma. Cependant, ils ne sont pas tous en français, et s’ils le sont, c’est toujours en version française. Je n’ai jamais vu de film sous-titrés français dans un avion.

Si vous souhaitez revoir un film que vous avez déjà vu, je vous conseille de le voir en VO. C’est souvent mieux qu’un film doublé et ça vous permet d’entretenir votre anglais (ou une autre langue, car il n’y a pas que des films américains).

A moins d’être sur un vol avec une compagnie française, la plupart (voir tous) des épisodes de séries ou des émissions de télé sont uniquement en anglais. De plus, la série n’est jamais entière. Il s’agit le plus souvent d’un ou de deux épisodes. Personnellement, je me contente des films.

En ce qui concernent les jeux, utilisez les seulement si le tactile fonctionne bien. C’est frustrant de perdre à cause du tactile défaillant.

Si votre avion ne possède pas d’écrans tactiles, ne vous inquiétez pas, d’autres moyens de s’occuper en vol existent.

Apporter de quoi s’occuper dans l’avion

Si vous apportez vos propres films ou séries sur votre smartphone, ordinateur ou tablette, je vous conseille de faire en sorte qu’il y ait des sous-titres. Les moteurs de l’avion sont très bruyants. Personnellement, même en montant le son au maximum, je n’entends pas les dialogues.

Parfois on peut recharger nos appareils avec une prise USB dans l’avion. Cependant c’est loin d’être toujours le cas. Vous pouvez utiliser un chargeur externe ou tout simplement faire attention à charger au maximum vos appareils avant de prendre l’avion.

Dans l’aéroport, on trouve des marchands de journaux. Prenez un magasine de jeux (mots fléchés, SUDOKU,…). Il vous occupera dans l’avion mais aussi pendant votre voyage, en particulier si vous avez prévu des moments de farniente. Pour un court trajet en avion, je me contente d’un magasine de jeux et de regarder par le hublot.

Si votre truc c’est plutôt la lecture, apportez un livre qui vous passionne, de préférence sur une liseuse si vous êtes un grand lecteur. Ainsi, vous limiterez le poids de votre bagage à main et, si votre liseuse est dotée d’un écran lumineux, vous éviterez de déranger vos voisins avec la lumière située au-dessus de votre tête.

S’asseoir à côté d’un hublot

hublot
.

Je passe aussi pas mal de temps à regarder à travers le hublot, surtout pour des trajets courts et de jour. J’aime en particulier les atterrissages (ou décollages pour le retour), les couchers ou levers de soleil, les orages et les nuages de type cumulus. Lors de longs trajets, hors décollages et atterrissages, les volets des hublots sont en général baissés pour laisser les gens dormir.

Essayez de deviner quelle ville ou quelles montagnes vous survolez. Vous pourrez vérifier la réponse avec les informations sur le vol de l’écran tactile situé devant vous.

Je vous conseille plutôt de vous installer vers le fond de l’avion pour éviter l’aille.

Si vous n’avez pas réservé à l’avance votre siège sur internet, vous pouvez toujours demander le hublot au guichet d’enregistrement. Les deux fois où je l’ai fait, je me suis retrouvée devant l’issue de secours. J’avais donc de la place pour mes jambes en plus d’être au hublot. Je ne sais pas s’il s’agit d’une coïncidence ou s’ils mettent en priorité les demandeurs de hublot à cette place.

Attention ! Certaines places ne comportent pas de hublot.

Petits jeux à faire avec son voisin

Si vous connaissez votre voisin ou que vous avez sympathisé avec lui, proposez lui de faire un jeu. Vous pouvez jouer à de multiples jeux dans un avion, dont voici quelques classiques :

Si vous avez le matériel pour :

  • des jeux de société de poche
  • le UNO
  • les jeux jouables à 2 avec un jeu de cartes (ou 3 personnes mais ce sera compliqué de faire plus dans un avion) : le président (en enlevant quelques cartes si vous n’êtes que 2), la bataille, le jeu des 7 familles (ou plutôt 13 familles car une par nombre/figure)…

Si vous avez du papier et des crayons :

  • le petit bac
  • le morpion
  • la bataille navale

Sans aucun accessoire :

  • faire deviner à qui l’on pense (ça peut être une personne ou un personnage célèbre ou bien une connaissance en commun). L’autre pose des questions dont vous ne pouvez répondre que par oui ou non. Comme le jeu du post-it mais sans post-it.
  • le ni oui ni non
  • faire deviner à quel objet situé dans l’avion on pense.  Par exemple : “je vois quelque chose de bleu en ce moment, devine ce que c’est”

Et vous, comment vous occupez-vous dans un avion ?

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 3
    Partages

2 commentaires

  • Chrissand voyage

    Personnellement, je m’occupe sur les longs courrier en lisant, regardant un film, dormant un peu et écoutant de la musique. Généralement le temps passe assez vite.
    J’en profite surtout pour peaufiner mon parcours de visites et lire les guides du routard / lonely planet.

    @ ++

    • Katell

      Peaufiner son parcours est un bon moyen productif pour s’occuper. Merci d’avoir partagé cette idée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de recevoir gratuitement le livre numérique "Voyager plus, dépenser moins"